Once Upon A Time

  Wadi el Gemal National Reserve Egypt

Apprendre à rapprocher le diamant intérieur

Et celui du dehors.

La vie et la mort ne sont pas vaines,

Et le monde est comme un vol d'oiseaux migrateurs.

Une onde qui ne contient pas d'eau
Et dont le flux augmente avec la nuit
Un reflux lui répond, en lequel on ne peut
Ni se plonger, ni se noyer.
Si elle veille, c'est dans le même état
Que l'amoureux allié de la passion,
Assassiné par le désir, boutant le feu
Aux collines, aux plaines....

Le Laghaz

Je veux d’avantage de vie pour te raconter,  d’avantage d’exil.
Si mon coeur était léger,  je l’aurais lâché sur chaque abeille.

Je veux d ‘avantage de coeur pour pouvoir arriver à la cheville
d’un palmier.
Si ma vie m’appartenait,  je t’aurais attendu derrière la vitre de 
l’absence.

Je veux d’avantage de chansons pour porter mille et une portes,
Les dresser comme une tente en plein pays,  et habiter une phrase.

Je veux d’avantage de dames pour connaître le dernier baiser
Et la première belle mort sur un poignard trempé dans le vin
des nuages.

Je veux d’avantage de vie pour que mon coeur reconnaisse 
les siens.
Et que je puisse revenir à ….. une heure de sable. 

M. Darwich

Thebes 

Si l'homme est poussière

Ceux-là qui vont par la plaine

Sont hommes.

 

O. Paz

Et je vis à l'est du fleuve les trois montagnes se dresser vers le ciel,
les trois éternels gardiens de Thèbes.  A l'est s'étendait sans fin jusqu'aux collines la Ville des défunts, et les temples mortuaires des pharaons étincelaient de blancheur contre les montagnes jaunes, et les portiques du temple de la grande reine supportaient la mer des arbres en fleurs. Derrière les montagnes apparaissait la vallée interdite avec ses serpents et ses scorpions,  et c'est dans ce sable,  près de la tombe d'un grand pharaon, que reposait mon père Senmout et ma mère Kipa,  emballés dans une peau de boeuf pour vivre éternellement.

M.Waltari

*