Serments

Qui aime-t-on ?

Quelle est l’identité de celui qu’on aime ?

La connaît-on jamais, quand bien même cela serait au bout d’une vie qu’on lui a consacrée ?

Qui a vu le vrai et informe et insaisissable et personnel démon qui gît sous le visage que contrôle chacun autant qu’il peut dans le jour ? 

N’est-il pas préférable de la laisser au secret de sa nuit ?

N’est-on pas plus proche de son monde en ne le harcelant pas de questions qui sont autant d’énigmes ?

Aime-t-on vraiment quelqu'un si on passe son temps à lui tenir de grands et intarissables discours ?

Car il a existé, jadis, un très ancien silence, ou on vivait heureux,

sans voix, sans cesse rassasié, plongé dans la pénombre,

sous la protection d’un corps immense. 

 

 

Ovide.

 

                                                                         - Clic on the pictures to enlarge -

" Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, tout est vanité.
Quel avantage revient-il à l'homme de toute la peine
Qu'il se donne sous le soleil ?
Une génération s'en va, une autre vient, et la terre
Subsiste toujours. "

S.J