Eternity is lost

Je suis la terre
Et la terre c'est toi.
Ne referme pas la porte.
Ne pénètre pas dans l'oubli.
Comme mon coeur pioche,
Comme ma raison chante,
Et s'éteint sous tes yeux.

 

JLVD

Dans sa chute

le temps est immobile

et ne désempli pas.

 

Il se jette dans l'ombre de l'autre

et aspire au commencement de toute chose.

 

 

JLVD

Apprête la terre,

que je me repose.

 

Pour que je dorme un instant,

et que se réveillent les mots.

 

 

JLVD.

A présent le feu pleut, l'eau brûle.

 

Tout ce passé de poussière au grand vent sera dispersé.

 

Et nous reconnaîtrons enfin la douleur au rêves de nos cécités.

 

 

JLVD

Il reste aux hommes à convenir

d'un lieu

où ils abandonneront le lieu.

 

 

JLVD

*